Anne-Sophie Delene
Chiropracteur à Chambéry

Enfant

La fin de l’été approche et le temps est venu de penser à la rentrée. C’est le retour des fournitures scolaires et des cartables ! Il est important de veiller à ce que vos enfants portent leur sac à dos correctement, et ce, dès leur plus jeune âge. Le fait de porter un sac à dos incorrectement pendant une période prolongée peut non seulement entraîner des douleurs au dos, aux épaules et au cou, mais également des changements au niveau de la posture et de la démarche.

Heureusement, vous pouvez suivre certaines étapes pour vous assurer que vos enfants portent bien leur sac à dos.

  1. Ne surchargez pas le sac : La première étape consiste à adopter de bonnes habitudes. Disposez devant vous les fournitures scolaires. Un sac à dos ne devrait pas peser plus que 10 ou 15 % du poids de la personne qui le porte1. Il est particulièrement important de respecter cette règle chez les enfants plus jeunes. Décidez avec votre enfant de ce qui est indispensable et ce qui ne l’est pas. Mettez dans le sac seulement ce qui est nécessaire.
  2. Répartissez la charge uniformément : Placez les fournitures les plus lourdes près du corps, et les fournitures légères ou de forme spéciale plus loin du dos. Cela évitera à votre enfant d’avoir le dos voûté, de pencher d’un côté ou de basculer vers l’arrière.
     
  3. Soulevez avec les jambes : Comme pour n’importe quel objet lourd, il est préférable d’utiliser ses jambes pour soulever le sac à dos du sol. Votre enfant devrait placer le sac à dos par terre derrière lui, plier les genoux, passer les bras dans les bretelles, tenir les bretelles avec les mains, puis se relever en poussant sur ses jambes.
     
  4. Serrez les bretelles : Pour offrir un soutien approprié, le sac à dos doit épouser la forme des épaules et le contour du dos. S’il repose sur les fesses, cela signifie qu’il est trop bas. Le sac ne doit jamais descendre plus bas que de dix centimètres sous la taille.
     
  5. Demandez à votre enfant s’il se sent à l’aise : Même si l’ajustement semble correct, il se peut que votre enfant ne soit pas à l’aise. Demandez-lui s’il se sent bien. Si ce n’est pas le cas, essayez de déterminer ce qui cloche et voyez s’il y a quelque chose que vous pourriez ajuster.
     
  6. Surveillez régulièrement : Ce n’est pas parce que le sac est bien ajusté à la rentrée qu’il le restera tout au long de l’année scolaire. En effet, une bretelle pourrait avoir été resserrée ou relâchée, le sac pourrait être trop lourd, etc. En vérifiant régulièrement si le sac est bien ajusté, vous aiderez votre enfant non seulement à garder une bonne posture, mais également à adopter de bonnes habitudes de vie.
     
  7. Portez votre sac sur les deux épaules : Encouragez votre enfant à porter son sac à dos avec les deux bretelles. Le port du sac à dos sur une seule épaule force l’enfant à se pencher sur le côté ce qui, avec le temps, peut entraîner une déviation de la colonne.
     
  8. Limitez le temps de port du sac : Si votre enfant a accès à un casier ou à tout autre endroit sûr où ranger son sac lorsqu’il n’a pas à le transporter, encouragez-le à s’en servir. Ainsi, vous veillerez à ce qu’il ne porte pas son sac plus longtemps que nécessaire.

En gardant ces conseils à l’esprit, vous ferez en sorte que le sac à dos de votre enfant soit plus léger et plus facile à organiser. Les bonnes habitudes doivent être inculquées dès le plus jeune âge !
Pour obtenir des conseils éclairés sur la prévention et la gestion de la douleur et de l’inconfort au niveau du dos, du cou ou des épaules, consultez votre chiropracteur.

 

Références :

1. Adeyemi A, Rohani J, Abdul Rani M. Backpack-back pain complexity and the need for multifactorial safe weight recommendation. Appl Ergon. 2017;58:573-82.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.