Anne-Sophie Delene
Chiropracteur à Chambéry

Enfant

La scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale et du tronc. La scoliose idiopathique est la forme de scoliose la plus commune à l’adolescence. Environ 2 à 3 % des adolescents en sont atteints, avec une prévalence plus importante chez les filles.

Les causes

  • Neurologique : secondaire à une atteinte neurologique, scoliose évolutive chez l’enfant en croissance ;
  • Congénitale : implique une déformation de la vertèbre, une malformation à la naissance ;
  • Idiopathique : n’impliquant aucune déformation osseuse à la base, elle s’installe et est de cause inconnue. Elle représente 80 % des différents types de scoliose.

Le rôle des parents dans la prévention

Les parents jouent un rôle très important dans la prévention. Même en l’absence de symptômes, les parents doivent porter attention aux habitudes posturales de leur enfant et faire examiner son dos par un chiropracteur. La période déterminante pour détecter la scoliose est entre 10 et 12 ans ou en fonction du pic de croissance (11 à 13 ans chez la fille, 13 à 15 ans chez le garçon), car il s’agit de la période la plus à risque. Voici quelques indices pouvant aider à déceler la présence d’une scoliose :

  • Une asymétrie de l’angle de taille ;
  • Une posture "décalée" : la tête ne semble pas centrée avec le bassin ou les fesses (plus d’un côté ou de l’autre) ;
  • Un décalage des épaules : une épaule plus élevée que l’autre ;
  • Une proéminence en forme de bosse à côté de la colonne lorsqu'il se penche en avant pour toucher ses pieds

Un suivis chiropratique permet d'assurer une croissance optimale à votre enfant et de détecter de façon précoce l'apparition d'une scoliose.

Evaluation, surveillance, traitements

Pour qu’un diagnostic de scoliose soit émis, il faut pouvoir mesurer un angle d’au moins 10 degrés sur une radiographie du dos.

Les traitements privilégiés à ce jour, en fonction du degré de torsion, sont :

  • De 15 à 25 degrés : observation ou kinésithérapie préventive ;
  • De 20 à 25 degrés : corset (selon l’enfant et le risque de progression) ;
  • De 25 à 45 degrés : corset + kinésithérapie ;
  • Plus de 45 degrés : chirurgie.

La scoliose est une pathologie liée à la croissance de la colonne vertébrale dont l'évolution s'arrête à la fin de la croissance. Une surveillance régulière jusqu'à la fin de la puberté est donc nécessaire afin de surveiller l'évolution de la scoliose.

Rôle de la chiropraxie chez l'enfant ou l'adolescent scoliotique

Une prise en charge chiropratique régulière permet en général de limiter l'évolution d'une scoliose. En effet, en assurant un bon équilibre du bassin et une bonne liberté de chaque segment vertébral, la chiropraxie obtient dans la plupart des cas des résultats satisfaisants.
Les soins chiropratiques luttent contre l'enraidissement de la colonne vertébrale fréquemment observé chez les scoliotiques. En revanche, il est impossible d'affirmer que les soins chiropratiques inversent le processus et "redressent" la colonne vertébrale bien que des cas de succès ait été rapportés.

Parce que vous souhaitez le meilleur pour votre enfant, vous l’emmenez régulièrement chez le dentiste faire vérifier ses dents, mais aussi chez le médecin lorsqu’il tousse, alors pourquoi ne pas faire vérifier son dos par un chiropracteur ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.