Anne-Sophie Delene
Chiropracteur à Chambéry

Expertise chiropratique

La subluxation ou dysfonction vertébrale

En chiropraxie, les lésions fonctionnelles de la colonne vertébrale se nomment subluxation ou dysfonction vertébrale. Ces subluxations présentent deux caractéristiques majeures : une atteinte articulaire (musculo-squelettique) et une atteinte neurologique.

L’atteinte articulaire

Le premier signe objectif signant une atteinte articulaire est une diminution de l’amplitude du mouvement de l'articulation. Les vertèbres présentant de telles dysfonctions sont localisées lors de l’examen biomécanique chiropratique. La perte de mobilité est le signe clinique le plus fréquent. Ce blocage articulaire entraine des effets sur l’intégrité des tissus composant l'articulation. En effet, les mouvements et les fluctuations de pression des liquides intra-articulaires influencent directement la synthèse et la régénérescence des éléments qui la constitue (ex : le cartilage).

La dysfonction vertébrale serait donc le premier signe objectif de l’activation du mécanisme de l’arthrose. C'est pourquoi, cette dernière peut généralement être contrôlée par une restauration de la mobilité articulaire grâce au traitement chiropratique.

L’atteinte neurologique

Fréquemment représentée comme "un nerf coincé", l’atteinte neurologique résultant d’une dysfonction vertébrale est complexe. Elle peut résulter de différents mécanismes tels qu'une compression, une irritation chimique ou une interférence du message nerveux. Par exemple, la subluxation vertèbrale altère les informations sensitives provenant des structures voisines (ex. muscles, tendons, ligaments). Cette altération peut modifier le fonctionnement d’organes qui partagent un même réseau de neurones au niveau de la moelle épinière. C’est pourquoi la dysfonction vertébrale peut être à l'origine d'un déficit fonctionnel sur des tissus ou organes distants. Le cas échéant, la correction chiropratique de la subluxation vertébrale devient nécessaire afin d’en normaliser la fonction.

La cause des subluxations

Il ne faut pas perdre de vue que notre corps fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 !

Lorsque les contraintes ou stress (physique, chimique ou émotionnel) que subit notre corps sont plus forts que ce qui permet à notre corps de se régénérer, alors le corps tend à se bloquer et à créer des compensations. Les soins chiropratiques en phase de non douleur sont donc essentiels pour prévenir douleurs et autres désagréments mais aussi et surtout pour améliorer notre santé physique et émotionnelle.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.